• Peu importe la race, on a tendance devant la petite bouille craquante d’un chiot et ses grands yeux interrogateurs et vifs,  à se dire qu’il sera toujours temps de lui apprendre les contraintes de la vie à la maison.   

    Comportement canin : le chef de meute

    On rit de ses petites bêtises et… on répare vite ses dégâts : il est si petit, si touchant, si drôle !!!! 

    Vous devez toujours avoir à l’esprit que votre petite boule de poils est un animal social, qu’il a l’instinct de la hiérarchie. Même s’il n’est pas un animal sauvage, votre chiot garde néanmoins certains comportements de ses ancêtres les loups…

    Dès son arrivée dans votre vie, votre petit chiot va établir des repères nécessaires pour vivre dans votre famille et bien s’y intégrer :

    • Son territoire,  qu’il va garder, marquer sans doute, et qu’il défendra envers les étrangers, humains comme animaux qui s’y risquent. Dans la nature le territoire est une zone interdite à tout étranger qui se fait chasser et reconduire dehors plus ou moins civilement…
    • Son maître  - vous,  qui allez devenir son chef de meute et votre entourage, enfants, amis proches qu’il apprendra à connaître.
    • Les inconnus : il protégera votre territoire des personnes comme le facteur, le plombier, la voisine, etc… selon vos réactions.
    • Les animaux : les vôtres, avec qui il fera connaissance et cohabitera souvent sans problèmes, et les « étrangers » qui s’aventurent sur votre territoire, dans le jardin,  devant votre porte sans y être invités. A l’extérieur il se sent chez lui aussi et garde, il sera menaçant devant tout autre chien par exemple…

    Mais vous allez devenir son chef de meute ! 

    Comme vous le savez déjà,  votre chiot a besoin d’un maître qui remplace sa mère et devienne le chef de meute. C’est vital pour lui, de trouver un guide de toute confiance.

    Comprenez : si cette place de chef de meute n’est pas prise, il risque de l’occuper lui-même car sans chef, la meute ne pourrait survivre, et la meute, pour lui, c’est vous et votre famille ! il doit y trouver sa place et s’y intégrer.

    De plus, le chiot est incapable de se gérer lui-même, et ce n’est pas lui rendre service que le laisser libre de  lui-même. On se focalise sur l’apprentissage de la propreté, en premier lieu, et parfois on oublie le reste de son éducation. Livré à lui-même le chiot ne devient pas un chien heureux, mais un chien nerveux, préoccupé,  qui risque de faire des sottises  !

    Quelles Sont Les Qualités D’un Bon Chef De Meute ? 

    Comment est-elle composée, cette meute de loups ancêtres de nos chiens ? 

    Chez les loups  le chef de meute, dit Alpha, est celui qui prend toutes les décisions. Il n’a pas besoin d’être agressif pour les  faire respecter. Ce n’est pas obligatoirement le plus fort, le plus gros, mais il doit être intelligent, calme, responsable, courageux, zen, vigilant, cohérent.

    Très stable psychologiquement il prend rapidement ses décisions. C’est lui qui impose les moments de chasse, de repos, de repas, de recherche de territoire. Il est secondé par sa compagne,  Alpha elle aussi. Ils mangent les premiers, choisissent les meilleurs endroits de repos.

    Ce couple Alpha, le seul qui se reproduit dans la meute composée d’une douzaine d’individus environ, quelquefois plus, est secondé par un loup Béta. Il s’occupe de l’exécution des décisions  et de la cohésion de la meute.

    Les autres individus sont les Gammas, ils font nombre, ne jouissent d’aucun privilège, ne se reproduisent pas.

    Tout en bas de l’échelle on trouve l’Omega, souvent le plus faible de la bande, accompagné d’une femelle parfois. Il sert de souffre-douleur, de désamorceur de querelles entre les membres, il est protégé par le couple Alpha.

    Si vous comprenez bien cette hiérarchie chez les loups, vous pouvez l’appliquer à votre chien,  chez vous, dans votre famille. D’autant plus si vous possédez déjà chien ou chats avant lui !

    En partant du principe que votre chiot va vous identifier à un chef de bande,  comment devriez-vous vous comporter ? 

    Un chef de bande est très autoritaire, en cas de nécessité, sans contestation possible. Mais en temps normal, vous devez-être doux, amical, affectueux ! ce qui ne veut pas dire parler à votre petit bichon comme à un bébé humain, avec une petite voix. Car même s’il ne pèse que 3 kg, un chien adulte vous considèrera comme un chiot à cause de ce comportement infantile  et  en tant que chiot vous serez son subordonné !

    Dans la nature, les supérieurs hiérarchiques utilisent les contacts physiques et psychiques nombreux, les jeux de lutte, pour se faire obéir et aider par les plus jeunes de la bande. C’est  comme cela que vous gagnerez le cœur de votre petit chiot : jouez beaucoup avec lui !

    Il vous faut être cohérent dans vos ordres  ! Le chien ne raisonne pas comme nous les humains compliqués, il ne peut comprendre qu’un jour, vous lui permettez de monter sur le canapé en tissu du salon, et que le lendemain, c’est interdit pour cause de nettoyage !

    Il aime beaucoup la routine, et est heureux quand il va retrouver un moment qu’il aime : promenade, jeu, câlin.  Ne le perturbez pas trop souvent ! De même ne réduisez pas son espace sans un motif fondé à ses yeux, pas seulement aux vôtres, il vous considèrerait comme un maître peu fiable, capricieux, et perdrait sa confiance en vous. Il n’en ferait plus qu’à sa tête…

    Si vous acceptez que votre petit bichon dorme dans votre chambre, sur votre lit, refusez qu’il dorme trop près de votre visage, il pourrait devenir hyper protecteur, ne le laissez pas aller sous les couvertures, ni devenir le propriétaire exclusif de votre lit ! À tout moment vous devez pouvoir le faire descendre.

     

     

     

     

     

     





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique